L'octodon est une espèce non domestique. L'élevage et la vente nécessitent d'avoir un certificat de capacité, il n'est pas nécessaire pour une simple détention.

Classification

.
  • Règne : Animal (animalia)
  • Embranchement : Chordé (chordata)
  • Sous-embranchement : Vertébré (vertebrata)
  • Classe : Mammifère (mammalia)
  • Sous-classe : Thérien (theria)
  • Infra-classe : Euthérien (eutheria)
  • Tribu : Octodontini (octodontini)
  • Ordre : Rongeur (rodentia)
  • Sous-ordre : Hystricomorphe (hystricomorpha)
  • Infra-ordre : Hystricognathe (hystricognathi)
  • Famille : Octodontidé (octodontidae)
  • Super-famille : Octodontoïdé (octodontoid)
  • Sous-famille : Octodontiné (octodontinae)
  • Genre : Octodon
  • espèce : degus
  • Nom scientifique : Octodon degus
  • Nom vernaculaire : Octodon ou Dègue du Chili

Origine

.

A l'état sauvage

.

L'octodon, également appelé Dègue du Chili est un petit mammifère de la famille des Octodontidés. Son appartenance à sa famille a été reconnu au début du XIX éme siècle.

Il est originaire des plaines du Chili jusqu'au sud du Pérou. Il peut vivre jusqu'à 2 000 m d'altitude, dans une région semi-aride. Son nom vient du latin octos qui signifie huit, ses molaires et prémolaires ont une forme de 8.

Histoire

.
  • En 1782, Molina décrit la 1ére fois l'octodon
  • En 1800 à 1833, de nombreux chercheurs découvrent l'octodon, il le nomme Bechstein (Myoxis degus)
  • En 1940, l'anatomie de l'octodon est étudiée
  • En 1964, l'octodon arrive en Europe grâce aux scientifiques dans le but de faire des études. Il y avait une vingtaine d'octodon destinés aux laboratoires.
  • A partir de 1900, l'octodon est commercialisé comme animal de compagnie, il est reconnu comme NAC
  • L'UICN ne le considère pas l'octodon comme un animal en danger, il est classé avec un statut de protection mineur.
  • En France, il n'est pas mentionné dans la liste des animaux domestiques selon la législation française, il est juridiquement considéré animal sauvage.
  • La viande de l'octodon est consommée par les autochtones et les conquistadors
  • L'octodon n'est pas aimé en Amérique, il se nourrit des cultures, fait des dégâts dans les maisons, il est considéré comme un rat.
  • En Amérique, en Allemagne, en Grande-Bretagne, il est employé pour les expériences scientifiques dans les laboratoires.

Il a une fourrure foncée couleur agouti (mélange brun et noir), avec le dessous du ventre, les pattes, le cou, le contour de ses yeux de couleur crème. Plusieurs mutations sont apparus (sable, noir, bleu). Il possède une audition très développé, il peut entendre un bruit jusqu'à 50 m.

Il est un rongeur le plus courant dans le centre du Chili, on le croise sur le versant occidental des Andes, dans les steppes, les plateaux à proximité de taillis, rochers, murs. Il y vit en clans formés d'un mâle et de trois femelles. Ces clans sont regroupés en colonies peuplées d'une centaine d'individus.

Ils affectionnent les terrains protégés par des arbrisseaux touffus, tels que les aubépiniers, ils creusent dans un sol sablonneux, rocailleux un système complexe de terriers. L'octodon creuse un terrier dans la roche ou talus sous les arbres. Ce terrier est constitué de vastes galeries, de chambres, de garde-mangers, et de multiples issus dissimulés par des monticules de déchets naturels (feuilles mortes, brindilles, morceaux de bois). La taille du monticule détermine la place dans la hiérarchie de celui qui l'a construit.

L'octodon est aussi arboricole, il va chercher de la nourriture dans les arbres.

octodon-a-l-etat-sauvage

C'est un rongeur hystricomorphe, précoce mais à maturation lente a augmenté en utilisation et en popularité comme espèce animale de laboratoire. Bien que le plus souvent associés à l'étude des rythmes circadiens en raison de leurs activités diurnes dans la nature. L'octodon a été établi comme modèle d'animaux précieux dans l'étude d'un large éventail de domaines scientifiques, notamment la biologie du développement, le diabète, les cataractes, la maladie d'Alzheimer. Avec peu de colonies de laboratoire établies, il reste beaucoup à découvrir en ce qui concerne l'hébergement optimal, le contrôle des maladies et les soins vétérinaires de l'espèce.

En captivité

.

En captivité

.

L'octodon est facile à apprivoiser, tant que l'on fait preuve de patience, de douceur. L'octodon mâle adulte est un animal peu sociable avec ses congénères mâles, les bagarres sont fréquentes pour des raisons de dominance (de même pour les femelles mais c'est moins marqué). L'octodon aime grimper, il a besoin d'une grande cage en hauteur avec plusieurs étages, il adore se cacher, explorer. c'est un animal diurne, en captivité, son cycle peut s'inverser, il peut devenir nocturne. il a un caractère curieux, affectueux, joueur.

Sa peau produit une quantité de sébum excessive, il a besoin d'un bain de sable comme le chinchilla. L'octodon communique par des gestes, des odeurs c'est comme ça qu'ils peuvent se reconnaître ou prévenir d'un danger.

Vivant jusqu'à 8 ans en captivité, il est sociable mais il doit vivre avec ses congénères pour ne pas s'ennuyer ni dépérir.

Il a une caractéristique quand il se sent menacé et qu'on le tient par la queue, il a la même appartenance aux lézards, il casse volontairement sa queue. Cela ne lui fait pas mal, il continuera sa vie avec une petite queue, mais il est déconseillé de le faire volontairement.

Corps

.

Il a de grands yeux noirs, ses oreilles sont grandes et se salissent facilement pour cette raison, ils se nettoient les uns les autres.

Ils ont les dents orange foncé, si la coloration des dents changent c'est qu'il a un problème de santé.