Les races de la lignée des Sciuridés (spermophile, écureuil, marmotte, tamias et chien de prairie....) sont proscrit de commercialisation et animalerie depuis septembre 2010.

Suivant la loi de juillet 2016, il est interdit d'acheter, de vendre, d'échanger, de faire reproduire, d'en posséder s'en faire de déclarer à la préfecture, il est interdit d'en relâcher dans la nature, tous individus de cette espèce.

origine
Origine

Tamia sibiricus vit essentiellement au sol des forêts, où il a beaucoup de terriers, parmi les rochers, fondations des humains, c’est un excellent grimpeur.
Tamia striatus habite dans les zones boisées, dans les forêts de feuillus ouvertes avec beaucoup de possibilité facile d’accès sous forme de souches, de bois recouverts de mousses  de rochers.

Tamia sibiricus
 ou Tamia de Sibérie est répandus au nord de l’Asie, de la Russie Centrale à la Chine, en Corée, au nord du Japon.
Tamia striatus ou Tamia rayé, on le rencontre à l’est des Etats-Unis, au sud-est de Canada, ils sont principalement répandus en Nouvelle-Ecosse, en Floride en Caroline du Nord

Dimorphisme

Le Tamia de Sibérie (Tamia sibiricus), aussi appelé Boroundouk.
Son dos est marqué par cinq raies noires de même longueur avec un pelage
marron gris, son ventre est blanc.
Sa taille est de 13 à 15 cm, son poids est de 70 à 125 g, sa queue en panache touffu, très mobile.

Le Tamia rayé ou Tamia strié (Tamia striatus) aussi appelé Chipmunk.
Il pèse de 30 à 70 g, mesure 15 cm, la queue est de 10 à 12 cm. Sa robe est de couleur marron, avec cinq rayures noires allant du cou à la queue, les deux raies de chaque côté sont partagées par une raie blanche.

dimorphisme
alimentation
Alimentation

Il faut lui donner une alimentation équilibrée, pauvre en graisses puisqu’il est sujet à l’obésité.
Son régime alimentaire est omnivore, il est composé de graines, de baies, de glands, de germes, de feuilles, de fleurs, de temps en temps d’insectes et de larves.

Il remplit ses abajoues puis il s’éloigne pour les manger dans un endroit tranquille, protégé des prédateurs. A l’approche de la saison hivernale, il stocke de la nourriture dans une pièce annexe dans son terrier.

Cage

La cage doit être la plus grande possible ; pour un seul écureuil, la cage doit mesurer environ 80 x 50 x 80 cm ; pour un couple d’écureuil de Corée, elle doit mesurer 160 x 100 x 160 cm.

Eviter de choisir une cage avec un toit rond, mais plutôt une cage à toit rectangulaire. 
La cage doit posséder des angles pour sécuriser, permettre à l’écureuil de Corée de s’y accrocher. Proscrire les fonds de cage grillagés, cela provoque des infections aux pattes.

 

Contrôler que les portes de la cage soient bien fermées, car l’écureuil de Corée est un petit malin,
il va vite apprendre à ouvrir les portes et s’échapper ; pour plus de sécurité, équiper les portes de cadenas.

cage