Il est interdit d'acheter, de vendre, d'échanger, de faire reproduire, d'en posséder sans faire de déclaration à la préfecture, de relâcher dans la nature tous les individus de cette famille (sciuridé).

La classification distingue : les écureuils volants (ptéromyinés), les écureuils arboricoles, les écureuils terrestres (chiens de prairie, marmottes, spermophiles, tamias).

Origine de l'écureuil de Corée

Originaire d'Eurasie (nord de l'Asie), ces écureuils sont connus sous le nom de Tamias sibiricus et Tamias de Sibérie.
Ils furent importés en Europe à la fin des années 60 pour être vendu dans les animaleries.

Les premiers écureuils qui arrivent en France provenaient de Corée du Sud, d'où le nom "Ecureuil de Corée". Le Tamia de Sibérie a ainsi été prisé comme animal de compagnie durant des longues années.

Ce n'est qu'à partir de 2016, que l'Union Européenne a interdit l'acquisition, l'échange ou la vente de ces animaux. Après avoir été relâchés dans la nature, ces rongeurs se sont adaptés à leur nouvel environnement et se sont multipliés.

Sur les 25 populations répertoriés en Europe, 11 sont présents en France. On le trouve davantage dans les zones où ils peuvent trouver des glands.

 

Ils possèdent quelques prédateurs : le chat domestique, la belette, la martre, le renard, les rapaces diurnes (la buse attrape environ 30 % de tamias pour son alimentation)

Caractère

Le Tamia est un animal diurne. Il est actif le matin et en soirée, durant la journée il se repose. Il aime surtout grimper, il est vif, agile, il peut facilement sauter de branches en branches. Le Tamia de Sibérie apprécie de creuser des terriers, mais il n'est pas un animal territorial.

Il est de nature assez craintive et risque d'être agressif. Il est indépendant, déteste recevoir trop de marques d'affection. Le Tamia reste un animal solitaire qui n'a besoin que d'un minimum de contact.

Le Tamia de Sibérie et l'homme

Les chasseurs soviétiques chassaient le Tamia de Sibérie, ils attiraient les mâles en imitant le cri de la femelle en chaleur.

 

Le Tamia de Sibérie n'est pas une espèce menacée dans son habitat naturel, c'est plutôt une espèce qui risque de devenir envahissante. En 2006, en France, 15 000 individus ont été comptabilisés dans la forêt de Sénart, qui est partagé entre l'Essonne et la Seine-et-Marne.

Espèce Exotique Envahissante (EEE)

Depuis le 13 juillet 2016, l'écureuil de Corée est considéré comme une Espèce Exotique Envahissante (EEE), préoccupante au niveau européen, il s'est avéré représenter un véritable danger pour la santé de l'être humain.

 

L'écureuil de Corée est porteur de 3 bactéries responsable de la maladie de Lyme ou borréliose (borrelia afzelli, burgdorferi et garniri), quand les animaux forestiers, les oiseaux n'en hébergent qu'une seule.

 

L'écureuil est un transporteur de tiques porteuses d'une bactérie qui peut transmettre à l'homme la maladie de Lyme (cette maladie peut avoir des conséquences neurologiques graves). Un seul écureuil peut porter plus de 500 tiques et un individu sur deux est porteur de cette maladie.

Interdiction de vente

Très populaire en tant que nouvel animal de compagnie (NAC) dans les années 60, il est progressivement passé de mode, vu que l'animal s'est révélé être un médiocre animal de compagnie, n'aimant pas être manipulé, mordant facilement et douloureusement.

Il a été abandonné par les propriétaires, lassés de son niveau élevé d'activité, de ses cris stridents et de la difficulté de l'apprivoiser.

De plus, c'est un animal avec un squelette fragile, ses os se cassent facilement, en cas de stress son cœur peut avoir près de 300 battements/min et il meurt facilement de stress.

Toutes les espèces de la famille des Sciuridés (écureuils, chiens de prairies, marmottes, spermophiles) sont interdites à la vente dans les animaleries depuis septembre 2010, à l'exclusion de l'écureuil de Corée (un particulier était autorisé à détenir en captivité, sans autorisation, jusqu'à 6 individus).

Depuis juillet 2016, il est interdit d'acheter, de vendre, d'échanger, de faire reproduire, de posséder des Tamias sans faire de déclarer à la préfecture. Il est interdit de relâcher dans la nature tous individus de cette espèce.

 

Arrêté du 14 février 2018

Relatif à la prévention de l'introduction et de la propagation des espèces animales envahissantes sur le territoire métropolitain.

 

Arrêté du 8 octobre 2018

Fixant les règles générales de détention d'animaux d'espèces non domestiques.

Espèces de l'écureuil de Corée

Origine de l'écureuil de Corée

  • Tamia de Sibérie (tamias sibiricus), avec 5 rayures brunes, assez larges et bien marquées.
  • Tamia mineur (tamias minimus), il a les mêmes 5 rayures brunes sur le dos que le Tamia de Sibérie, mais il est beaucoup plus petit.
  • Tamia rayé (tamias striatus), il a une raie brune au centre du dos, avec deux rayures sur chaque flanc, séparés d'un bandeau blanc.
  • Tamia sibiricus est répandu au nord de l'Asie, de la Russie à le Chine, en Corée, au nord du Japon
  • Tamia striatus, on le rencontre à l'est des Etats-Unis, au sud-est du Canada, en Nouvelle-Ecosse, en Floride, En Caroline du Nord
 
  • Tamia de Sibérie (tamia sibiricus) ou Ecureuil de Sibérie - Il a 5 raies sur le dos
  • Tamia rayé (tamia striatus) ou Tamia suisse - Il n'a que deux raies de chaque côté du dos séparées par une bandes blanches.

Tamia de Sibérie

Tamia sibiricus

tamia-sibiricus-origine-ecureuil-de-coree

Tamia de Sibérie (Tamia sibiricus ou Eutamia sibiriscus) est une espèce d’écureuil, de la famille des Sciuridae, originaire d’Asie. Ce petit rongeur terrestre qui refuse de grimper aux arbres, il a été vendu aux animaleries dans les années 60. Puis relâché dans la nature, il construit des populations éternelles.

C’est une espèce assez prisée comme animal de compagnie, elle est recommandée à des amateurs adultes et avertis, vu que le tamia est un petit animal vif, pas toujours facile à apprivoiser. Il est aussi connu sous le nom de Bouroundouk.

 

C'est une espèce dont la détention est interdite dans l'Union Européenne depuis 2016

Tamia mineur

Tamia minimus

tamias minimus-origine-ecureuil-de-coree

Tamia mineur (tamia minimus) ou Suisse du nord est un petit rongeur qui ressemble au Tamia de Sibérie mais il est beaucoup plus petit, originaire d'Amérique du Nord, on le croise dans les forêts de conifères et mixtes, de l'ouest du Québec au Yukon.

 Ils ont 3 lignes noires séparées par du blanc sur la tête, avec cinq rayures brunes, qui séparent les lignes blanches sur le dos. Son corps est gris, brun roux, le ventre est gris blanc. La queue est brun orangé.

Tamia rayé

Tamia striatus

tamia-striatus-origine-ecureuil-de-coree

Tamia rayé ou Tamia strié (Tamia striatus), aussi appelé suisse, c’est une espèce qui fait partie des rongeurs de la famille des Sciuridae. C’est une sorte de petit écureuil rayé, il vit dans les forêts de feuillus, dans les parcs urbains d’Amérique du Nord. Cette espèce est parfois vendue comme Nac mais plus rarement que le Tamia sibiricus. Il est connu sous le nom de Chipmunk.

Ce petit rongeur ne vit pas dans les arbres mais au sol dans des terriers où il stocke sa nourriture. Le terrier est composé de 2 à 3 chambres, d'une pièce pour entreposer les aliments, d'une pièce utilisée de toilettes, une autre où il met les déchets.

Classification de l'écureuil de Corée

Origine de l'écureuil de Corée

  • Règne : Animal (animalia)
  • Embranchement : Chordé (chordata)
  • Sous-embranchement : Vertébré (vertebrata)
  • Classe : Mammifère (mammalia)
  • Ordre : Rongeur (rodentia)
  • Super-ordre : Glire (glire)
  • Sous-ordre : Sciurognathe (sciurognathi)
  • Infra-Ordre : Sciuromorphe (sciuromorpha)
  • Famille : Sciuridé (sciuridae)
  • Sous-famille : Sciuriné (sciurinae)
  • Genre : Tamia
  • espèce : sibiricus, striatus
  • Nom scientifique : Tamia striatus, Tamia sibiricus
  • Nom vernaculaire : Tamia rayé, Tamia de Sibérie