Valeurs physiologiques

Anatomie de la gerbille

  • Espérance de vie : 3 ans (4 ans en moyenne)
  • Poids mâle adulte : 65 à 100 g
  • Poids femelle adulte : 55 à 85 g
  • Fréquence respiratoire : 70 - 120 mouvements / min
  • Fréquence cardiaque : 360 pulsations / min
  • Température corporelle : 37 - 38°C
  • Longueur du corps jusqu'à l'extrémité de la queue : 21 à 24 cm
  • La gerbille a 16 dents dont 12 molaires, 4 incisives (seules les incisives sont à pousse continue)
  • 4 doigts aux membres antérieures, 5 doigts aux membres postérieurs
  • Possède au niveau du ventre, une glande sébacée qui produit une sécrétion huileuse musquée, qui lui permet de marquer le territoire
  • La gerbille est diurne, mais elle a tendance à être plus active en fin de journée
  • C'est un rongeur fouisseur construisant des terriers simples
  • Elle vit en communauté
  • Pas d'hibernation
  • Fait rare, le sexe dominant est la femelle

Reproduction

  • Age de la maturité sexuelle : mâle 70 - 85 jours, femelle 65 - 85 jours
  • Saison sexuelle : toute l'année
  • Système des couples : monogame
  • Durée du cycle : 4-6 jours
  • Caractéristiques des petits : nidicole
  • Nombre de petits par portée : 1-15 (5 petits en moyenne)
  • Poids à la naissance : 3g
  • Age de sevrage : 21 jours
  • Nombre de portée par an : 7-8
  • La femelle ne peut être fécondée que jusqu'à 2,5 ans

Anatomie

Les oreilles sont petites, rondes, la gerbille a une ouïe très fine pouvant entendre des ultrasons, des dangers même éloigné.

 

oreilles-dimorphisme-de-la-gerbille

Il est composé de 200 os. Les muscles sont puissants, surtout ceux des pattes postérieures, qui lui permettent de se tenir debout, de pouvoir sauter jusqu’à 3 m de haut.

La gerbille possède 16 dents : 12 molaires et 4 incisives à pousse continue. Les canines sont remplacées par un diastème.

 

La gerbille naît avec une première dentition définitive, les dents de lait n’existent pas. Les incisives apparaissent au 12éme jour, elles sont dites hypsodontes et radiculaires, elles poussent en continue, elles n’ont pas de racine. Il est important que ses dents s’usent. si les dents ne s’usent pas, la gerbille ne pourra plus manger, c’est ce qu’on appelle malocclusions.

 

Les premières molaires poussent à partir du 18 éme jour, elles sont brachyodontes et radiculées, les molaires ont une croissance limitée.

Dimorphisme

Les pattes antérieures possèdent 4 doigts, avec un 5ème doigt pas développé, démuni de griffes, les pattes postérieures ont 5 doigts. Les doigts sont solides, ils permettent de creuser, les phalanges sont recouvertes de longs poils, cela l’aide à se déplacer vite sur le sable.

 

pattes

 

La queue est couverte de poils beige, seulement sur le dessus, à l’extrémité, les poils sont un peu plus longs et noirs, elles s’en servent comme un leurre si la gerbille a été repérée par un prédateur. La queue représente plus la moitié de la taille totale de la gerbille. La gerbille l’utilise pour se tenir debout, garder l’équilibre.

queue

Le mâle a tendance à être plus gros que la femelle, lors de la maturation de mâle élargi des épaules, la femelle, des hanches.

Il est possible de différencier le mâle et la femelle uniquement en observant le dimorphisme de la gerbille, mais la méthode la plus fiable reste l’examen des parties génitales.

 

 

sexe-anatomie-de-la-gerbille

Anatomie de la gerbille

  • La glande de Harder, cette glande se situe au niveau de l’œil, elle assure la lubrification de l’œil grâce aux larmes riches en lipide et en pigments porphyriques. Cette glande joue un rôle important dans la thermorégulation mais aussi dans la sociabilisation.
  • Les glandes mammaires, la gerbille dispose de 4 paires de mamelles : 2 paires thoraciques, 2 paires inguinales.
  • La glande sudoripare, elle sécrète la sueur, la transpiration permet de réguler la température corporelle.
  • La glande sébacée ventrale se situe au niveau du nombril. Elle produit un liquide huileux à odeur musquée. Ce liquide est déposé sur les objets lors de frottements, qui sert de marquage. Le mâle se frotte plus de 20 fois en 10 min, alors que la femelle c’est 2 à 10 fois en 10 min.

Le poil est soyeux, brillant, épais, court. Pour entretenir son poil, la gerbille a besoin de sable qui lui permet de se rouler de dans et de se nettoyer. Il n’existe pas de standard officiel, aujourd’hui de nombreuses variétés sont connues :

  • agouti
  • saphir
  • ardoise
  • crème
  • muscade
  • birman
  • siamois
  • ardoise
  • miel
  • albinos

La gerbille a de longues vibrisses (moustaches), elles sont larges, partent du museau arrondi, elles mesurent environ 12 cm de long.

 

Les vibrisses sont des cellules nerveuses très sensibles, chacune envoie des informations directement au cerveau, servent à percevoir les obstacles, dangers, elles l’aident dans la recherche d’aliments, d’eau, de sable de bain. Elles permettent aux gerbilles de se diriger pendant la nuit, elles sont un indicateur pour trouver des trous à l’état sauvage.

Cinq sens de la gerbille

Son goût est très développé grâce à ses papilles gustatives et à sa langue. 

Avec un très grand nombre de papilles gustatives, cela l’aide à percevoir les saveurs sucrées, salées, acides, amères.

L’odorat est le sens le plus développé, c’est grâce à l’odeur qu’elle peuvent se reconnaître entre elles.

Une glande de marquage est présente au niveau du ventre, dépourvue de poils. Le développement de cette glande est plus importante chez le mâle lors de la maturité sexuelle. La taille de la glande varie en fonction de la position hiérarchique de la gerbille. 

La gerbille a une ouïe qui lui permet d’entendre les sons les plus lointains, elle entend le tambourinement des pattes arrières de ses congénères donnant l’alerte.

Pour se retrouver dans les terrains, elle utilise leurs poils tactiles, les vibrisses.

Leur vue est bonne pour les mouvements éloignés, son angle de vue est de 360°.

La gerbille aux yeux rouges a une vue légèrement différente, elle a besoin de plus de temps pour identifier leur environnement.