Différentes espèces du hamster

Hamster d'Europe

Le hamster d’Europe (cricetus cricetus) est une petite espèce de rongeurs de silhouette massive et d’aspect robuste, qui se rencontre en Europe et en Asie.
C’est le plus grand des hamsters et la seule espèce contemporaine du genre cricetus.
C’est aussi le seul hamster qui vit à l’état sauvage en Europe occidentale, cette espèce compte en 2009 parmi les « mammifères les plus menacés d’Europe » selon la Commission Européenne.
Il est appelé aussi Grand hamster, hamster commun, cochon de seigle, grand hamster d’Alsace.

Il possède une queue courte, de relativement grandes oreilles, un pelage tricolore.
L’adulte atteint un poids de 220 à 460 g pour une longueur de 20 cm pour le corps, 5 cm pour la queue.
Ses yeux sont assez petits et ses oreilles arrondies.

Hamster à longue queue

Le hamster à longue queue ou hamster-rat nain (tscherskia triton) est une espèce de mammifères rongeurs de la famille des Cricitéidés. Seule espèce du genre tscherskia, ce hamster a l’habitude de se lever sur ses pattes arrière et de crier. Cet animal a été considéré comme un animal nuisible car il détruit les récoltes.

Hamster-taupe

Le hamster-taupe ou zokor (myospalax) sont un genre de rongeurs de la famille des spacilidés originaire d’Asie centrale et de Chine. Adaptés à la vie souterraine, ils n’ont pas d’oreilles externes, ils ne sont pas aveugles contrairement aux autres rats-taupes et creusent leurs galeries avec leurs pattes antérieures munies de griffes robustes.

Hamster d'Imhause

Hamster d’Imhause, rat à crête, rat à crinière (lophiomys imhausi) est une espèce de rongeurs, la seule espèce actuelle de la sous-famille des Lophiomyinae, c’est une sous-famille de rongeurs muroïdes.

Méthode de défense contre les prédateurs est unique dans le monde animal, il mastique de l’écorce des arbres acokanthera pour en retirer leur poison,
l’ouabaïne qu’il s’applique ensuite sur ses poils creux de ses flancs. Ainsi lorsqu’il se trouve en présence d’un prédateur, il se contorsionne pour enduire sa fourrure de salive
et se laisse mordre, car il présente des adaptations pour mieux supporter ces morsures qui empoisonneront les prédateurs, il possède comme une peau très épaisse et renforcée sur le dos.

retour
0 Partages